Je veux comprendre… L’EPICURISME D’EPICURE feat. Baloo

Note : l’Épicurisme est un courant philosophique qui a rassemblé une multitude de penseurs, comme Lucrèce, pour n’en citer qu’un. Toutefois pour cet article, j’ai choisi de me concentrer sur son créateur, Épicure lui-même. Enjoy !


« Salut bande de rodomonts ne manquant pas de sémillance ! Aujourd’hui, nous allons parler d’Épicure !
– Oh non, j’ai horreur des aiguilles ! »

D’Épicure… des piqûres… pardon.

L’Épicurisme tient son nom de son créateur, Épicure (341-270 AV. J.-C). Épicure a vécu à une époque où la philosophie grecque était déjà à son apogée, puisqu’il est arrivé après Platon et Aristote. Mais ce n’est pas pour autant que le jeunot arrive après la bataille !
La philosophie Épicurienne est axée sur l’idée que la paix de l’esprit et la tranquillité sont le but de l’existence et composent le bonheur. Il nomme cela « ataraxie » (du grec αταραξία / ataraxia, qui signifie « absence de trouble »).
Il faut savoir que l’Épicurisme est la toute première philosophie hédoniste ! Et l’hédonisme, c’est considérer que le plaisir est le but de l’existence. Toutefois, cet hédonisme épicurien reste très modéré. On va voir pourquoi !

L’Épicurisme considère que la philosophie est un moyen de mieux vivre, à tel point qu’Épicure la compare à un remède. Ce courant de pensée a pour objectif de dissiper les « terreurs de l’esprit » : la peur des dieux, de la mort, de la douleur… en gros, rejeter tout ce qui nous cause du soucis !

La philosophie Épicurienne que nous allons découvrir dans cet article est en grande partie dictée dans une lettre d’Épicure, la Lettre à Ménécée.
C’est bon, vous êtes prêts ? C’est parti !

Continue reading