Je veux comprendre… LA MORALE SELON KANT feat. LE SEIGNEUR DES ANNEAUX

Salut, bande de pantophiles ! Trêve d’acagnardage, on va aborder un thème qui va vous éplapourdir.

Et oui, on parle « encore » de Kant ! Allez-y, cachez votre joie. Oui je vous juge. Sans remord. Pour la forme, on va faire un petit rappel des infos pratiques ! Emmanuel Kant (ou Manu, je le rappelle) a vécu au XVIIIe siècle (1724-1804), dans la Prusse Orientale, à Königsberg plus précisément. C’est un philosophe très influent, qui a mis en place tout un système, mais aujourd’hui on va se concentrer sur sa morale !
Il s’agit d’une morale dite déontologique, autrement dit une morale du devoir. Kant soutient que nos actions sont dictées non pas par l’intérêt (j’accepte de ne pas scalper ma voisine parce que j’ai peur d’aller en prison), mais par le devoir. Nous agissons d’une telle manière car nous le devons. Ce n’est pas la loi qui décide ce qui est moral ou non, et il arrive même que la loi juridique soit immorale selon les critères de Kant ! Voilà qui promet.

Je vous préviens direct, on va parler du Seigneur des Anneaux, l’œuvre magistrale du tout aussi génial J.R.R. Tolkien, et la trilogie fantastique du tout autant badass Peter Jackson. Ça va spoiler sévère. Si vous ne connaissez pas l’histoire, vous pouvez écouter ce jeune chanteur talentueux, qui la résume en 99 secondes. C’est gratuit, c’est cadeau. Mais sérieux… si vous n’avez pas vu les films, qu’est-ce que vous attendez ?! Arrêtez de lire cet article tout de suite et allez les voir. Allez, hop. Je ne me vexerai pas, vous savez. C’est juste une question de priorités.

Continue reading