S01_EP01 : La volonté

Y a du swag et Spinoza, la la dirla dada.

Important : Ce texte est une fiction et n’a pas pour ambition de retranscrire les personnalités ou les manières d’être des philosophes mentionnés, même si certains traits de leur caractère ou de leurs habitudes ont été grossis dans un but humoristique. Les seules choses présentées de façon réaliste, ce sont les thèses des personnages, et quelques détails sur leurs vies, expliqués à la fin dans des notes. Le reste, c’est juste parce que je trouvais ça rigolo.

Personnages :

  • SOCRATE, juge de ce débat, aime beaucoup définir des trucs
  • RENÉ DESCARTES, représentant du libre arbitre, babtou fragile et amateur de grasses matinées
  • BARUCH SPINOZA, représentant du déterminisme, polisseur de verres optiques à ses heures perdues
  • FRIEDRICH NIETZSCHE, relou de service et comic relief assumé

Continue reading

Advertisements

“Des Fists et des Lettres” : vous ne verrez plus la littérature de la même manière.

Vous en avez assez de ces t-shirts classiques et ennuyeux que Kiabi, H&M, et Zara vous proposent ? Marre de ces dessins fades et sans caractère, qui ne parviennent pas à refléter qui vous êtes réellement ? C’est que vous ne connaissez pas les motifs des Fists et des Lettres. Les créateurs du site s’amusent (enfin non, on en sait rien, mais si je le faisais, je trouverais ça drôle alors bon) à trouver des jeux de mots graveleux à partir de noms d’écrivains, philosophes, scientifiques ou compositeurs célèbres. Je reconnais qu’au début, j’étais un peu sceptique… et puis j’ai compris le potentiel de la chose. Et ma vie a changé.


Tu nous avais caché ça, René.

Ambiance rebelle, tavu.

Continue reading

“OIDIA” n°1 : LES MORTS COCASSES

Pour ce premier épisode des “Oups, I did it again !” j’ai voulu commencer par un truc rigolo, c’est pour ça que j’ai choisi le thème de la mort #gothique les morts les plus absurdes des philosophes. Voici donc une petite compilation qui, j’espère, vous plaira !
(Entre nous, ça décrédibilise pas mal les types qui sont morts comme ça. C’est carrément ridicule. Mais ça reste entre nous, hein.)

→ RENE DESCARTES OU : « LE SUPPLICE DE LA CHAMBRE FROIDE »
Victime d’une santé fragile, Descartes eu le loisir de profiter de nombreuses grasses matinées (quand ses camarades du collège se levaient à l’aube, René pouvait se la couler douce sous la couette ou au coin du feu. Tranquille.). Mais même le plus renommé des philosophes français doit se plier aux exigences des têtes couronnées, et Descartes n’y fait pas exception…

Continue reading