“De toute façon, les dessins animés, c’est rien que pour les gosses !” Heu. Non.

Salut ! Cet article sera un peu différent de ce que je fais d’habitude, mais sachez que plusieurs autres billets du même acabit risquent de suivre. J’ai réalisé que j’avais envie de parler de choses que j’aime bien, or ce que j’apprécie ne se résume pas à la philo : j’aime aussi le cinéma, les jeux vidéos, les livres, et plein d’autres trucs (déso Socrate, j’te fais des infidélités avec Yoda, Lara Croft et Harry Potter, pleure pas stp). Et comme je suis ici chez moi, et que je fais ce que je veux, et bien je vais en parler. Ces articles n’auront donc pas forcément de rapport avec la philo, mais avec la pop culture oui, ou tout du moins avec des choses que j’aime et que j’ai envie de partager. Rassurez-vous, il y aura toujours des blagues. Nulles, cela va de soi.

Et aujourd’hui, on commence avec les dessins animés ! Parce que depuis l’annonce du rachat de Lucasfilm (Star Wars, Indiana Jones) par Disney, j’ai entendu plein de choses désagréables et fausses à propos de la soit-disant « bouse intersidérale » que serait (nécessairement) Star Wars VII. Bon, le film est sorti, tout le monde a bien vu que c’était pas mal du tout, que Disney n’avait pas transformé la licence en une comédie musicale, que Dark Vador n’avait pas été remplacé par Mickey Mouse, tout va bien dans le meilleur des mondes possibles (#CoucouLeibniz). Mais le fait est que cela montre bien une certaine méconnaissance du cinéma d’animation, et même des dessins animés tout court.

Continue reading

Je veux comprendre… L’INCONSCIENT FREUDIEN feat. Wolverine

Salut, bande d’andouilles ! (Ceci est affectueux. Je traite mes potes de crétins à longueur de journée. Vous êtes prévenus.) Comme ça commençait à faire longtemps, je sors de mon sommeil dogmatique (#private joke) pour vous pondre un petit article pas piqué des hannetons ! (Oui, j’utilise des expressions de vieilles personnes. Et alors ? Ne me jugez pas.) Non, en vrai, j’ai eu pas mal d’examens à la fac, donc révisions, relectures, séances de yoga inefficaces, nuits plutôt courtes, cocaïne, gardes à vue, fuites au Mexique, les bêtises habituelles (cette vanne va beaucoup trop loin). Peu de temps pour vous ! Je vous présente mes plus plates excuses. Mais je me rattrape ! Je vous ai préparé un sujet un peu sympa et pas trop relou. Vous voyez, je pense à vous. Quand même.

Bref ! Aujourd’hui, on va parler d’un monsieur un peu marrant mais qu’on sait pas trop si on peut rigoler franchement ou pas. Il continue de faire verser beaucoup d’encre, au point où on considère souvent qu’il y a deux types de personnes : ceux qui boivent ses paroles comme s’il avait battu la Nouvelle-Zélande en quart de finale de Coupe du Monde de rugby, et ceux qui soutiennent qu’il dit n’importe quoi. Bon, il y a aussi les petits malins qui font des blagues graveleuses un peu discutables sur l’inceste (non, pas comme dans Game of Thrones, non), mais on ne va pas en parler. Parce que nous sommes des gens sérieux et respectables. Alors accrochez-vous les bouseux (<3), aujourd’hui on va parler de Freud !

Continue reading