Je veux comprendre… L’INCONSCIENT FREUDIEN feat. Wolverine

Salut, bande d’andouilles ! (Ceci est affectueux. Je traite mes potes de crétins à longueur de journée. Vous êtes prévenus.) Comme ça commençait à faire longtemps, je sors de mon sommeil dogmatique (#private joke) pour vous pondre un petit article pas piqué des hannetons ! (Oui, j’utilise des expressions de vieilles personnes. Et alors ? Ne me jugez pas.) Non, en vrai, j’ai eu pas mal d’examens à la fac, donc révisions, relectures, séances de yoga inefficaces, nuits plutôt courtes, cocaïne, gardes à vue, fuites au Mexique, les bêtises habituelles (cette vanne va beaucoup trop loin). Peu de temps pour vous ! Je vous présente mes plus plates excuses. Mais je me rattrape ! Je vous ai préparé un sujet un peu sympa et pas trop relou. Vous voyez, je pense à vous. Quand même.

Bref ! Aujourd’hui, on va parler d’un monsieur un peu marrant mais qu’on sait pas trop si on peut rigoler franchement ou pas. Il continue de faire verser beaucoup d’encre, au point où on considère souvent qu’il y a deux types de personnes : ceux qui boivent ses paroles comme s’il avait battu la Nouvelle-Zélande en quart de finale de Coupe du Monde de rugby, et ceux qui soutiennent qu’il dit n’importe quoi. Bon, il y a aussi les petits malins qui font des blagues graveleuses un peu discutables sur l’inceste (non, pas comme dans Game of Thrones, non), mais on ne va pas en parler. Parce que nous sommes des gens sérieux et respectables. Alors accrochez-vous les bouseux (<3), aujourd’hui on va parler de Freud !

Continue reading

Advertisements

Pauline vous parle du Coup de Phil’ !

Coucou bande d’orchidoclastes ! Aujourd’hui, voici un article un peu spécial puisqu’il a été rédigé non pas par moi, mais par une collègue blogueuse, Pauline, du blog Tout est Apprendre ! Dans le cadre d’un échange de “guest post” (des articles d’invités), j’ai écrit pour ses lecteurs, et elle a fait de même pour moi. Si vous êtes curieux-ses, vous pouvez vous rendre ici pour lire le petit quelque chose que j’ai pondu pour son site (ça cause écriture et blagues un peu nulles, autant vous dire que vous ne serez pas trop dépaysés quoi). Allez, je vous laisse en bonne compagnie ! Soyez sages et gentils avec la dame !

Bonjour ! Avant de passer aux choses sérieuses, je tiens à dire merci à Margaux de m’avoir invitée à écrire sur ce blog que je trouve vraiment intéressant et amusant. Oui, oui, j’aime vraiment le ton utilisé et j’ai eu un véritable coup de coeur pour les billets publiés ici. Bref, maintenant, à moi de vous parler, d’abord un peu de moi, puis de philosophie. Moi, c’est Pauline, j’ai 25 ans, je suis belge (détail important pour moi !) et j’écris un blog qui affirme qu’avec du temps, tout s’apprend ! Je dis aussi que la curiosité n’est pas du tout un vilain défaut, et je le pense vraiment. Moi, je suis du genre à vouloir tout apprendre, tout savoir, tout voir, tout lire, tout entendre… Bref, vous saisissez ! Je dois avouer que, parfois, je me sens submergée par toutes ces idées mais j’apprends (j’ai pas d’autre mot en réserve, désolée), à accepter et à vivre avec. Je disais donc que j’écris un blog, et celui ci a quand-même des sujets qui reviennent comme les langues, le dessin (pour ma part, c’est plutôt du gribouillage), l’histoire, le blogging, la culture générale et un peu ce qui concerne la déficience visuelle, puisque je nage en plein dedans ! Mais il y aura aussi du contenu sur la musique, la cuisine et encore bien d’autres choses, je vous le promets ! Par contre, je ne parle pas philo (pas taper…). Une prof à la fac m’en a carrément dégoutée, et du coup, et bien… Je m’y intéresse beaucoup moins ! Mais je pense que ça va changer, à partir de maintenant.

Je me suis un moment posé la question suivante : « Que vais-je bien pouvoir écrire ? je ne suis pas du tout experte en philo, moi ! » et le réponse ne tarda pas, je serai la novice qui écrit pour des novices, mais intéressés, ne l’oublions pas. Si vous parcourez les onglets de ce blog, vous verrez que Margaux propose brièvement des chaînes Youtube qu’elle affectionne (dans l’onglet « Bonnes adresses », pour être précise). Je vais, dans cet article, en détailler une que j’ai regardée avec les yeux de l’innocence et avec ma curiosité naturelle. j’ai choisi Le coup de Phil ! Voici ce que Margaux en dit :

Non, le jeune homme qui gère cette chaîne Youtube ne s’appelle PAS Philippe ! Agréable jeu de mot (vous savez comme j’aime les jeux de mots…) entre “coup de fil” et “philosophie”, le coup de Phil’ aborde une thèse ou un courant de pensée philosophique (en versant parfois dans la psycho !) dans chaque vidéo. Cyrus North, le créateur de la chaîne, a un don certain pour rendre claires les choses les plus obscures. En plus, c’est drôle. Genre vraiment. Pratique pour réviser le bac ou les partiels en gloussant bêtement devant son pc ! (Non non, ce n’est pas du vécu, je ne vois pas de quoi vous parlez…) Et puis le garçon a l’air fort sympathique. Un peu le pote drôle et cultivé qu’on rêve d’avoir sous le coude pour nous expliquer ce qu’on a pas compris tout seul !

Et voici ce que j’en dis !

  • Les pour :

Tout d’abord, le look de Cyrus, le créateur, le rend sympa aux yeux du public, je trouve. Il est dynamique, agréable à écouter même s’il parle archi vite, parfois, quand-même ! Les vidéos sont courtes mais claires et denses, les montages de musique et/ou images de films (ou autres) sont sympas, on voit qu’il y a de la recherche sur le plan des références. J’aime aussi la présence de personnages récurrents (toujours interprétés par Cyrus luimême) qui donnent une impression de série télévisée. C’est agréable, on a un sentiment d’évolution. Bref : pour moi, ça marche !

  • Les contre :

Je n’aime pas toujours l’humour utilisé, parfois grossier (je ne suis pas prude du tout mais trop de graveleux, tue le graveleux…), parfois un peu exagéré et j’ai parfois l’impression d’être prise pour une idiote (comme dans l’épisode un avec Platon). Mais ça ne m’a pas rebutée, hein ! Je le dit parce que je l’ai ressenti, pas pour que vous refusiez de cliquer sur les liens des vidéos qui en valent vraiment la peine.

  • Mes vidéos préférées ?

J’ai bien aimé l’épisode sur l’Existentialisme de Sartre :

Mais aussi celui sur l’épicurisme d’Épicure !

J’ai aussi eu un plus que gros coup de cœur pour le Draw My life de Platon, réalisé en collaboration avec DrNozman, son « ami qui dessine super bien ». j’ai trouvé l’humour recherché, les références et clins d’oeil forts sympathiques ! J’ai même souri plusieurs fois. Bref, j’ai envie de dire merci, Margaux, pour cette découverte originale, utile et ludique que moi, la novice en philo, j’ai pu faire grâce à toi ! J’en ai appris un peu plus sur des sujets qui me paraissaient obscurs et j’ai aimé ça. Mais bon, moi, vu le titre de mon blog, c’est normal…

Allez, au plaisir !

Je veux comprendre… LA MORALE SELON NIETZSCHE feat. DRAGON BALL Z [Introduction!]

Coucou les copinous ! Après avoir parlé de Kant et de sa fameuse morale déontologique, je me suis dit qu’il serait intéressant de poursuivre sur ce thème, mais avec un autre philosophe ! Or, il se trouve que j’avais très très envie de vous parler de Nietzsche, et… bon, ok : en fait j’ai écrit un exposé sur la morale Nietzschéenne qui ne m’a pas servi en L1 (j’étais tellement vénère olala vous auriez vu ça), du coup vous m’offrez l’occasion de le réutiliser ici. Comme quoi, ma nuit blanche de travail acharné n’aura pas été vaine. Vous me réchauffez le cœur, les amis. Merci. ❤
Petite précision ! J’ai beau avoir bouffé du Nietzsche pendant tout un semestre (plus jamais ça BORDEL #suicide #nausée #jenpeuxplusdumoustachuhelpme), ma connaissance du bonhomme reste limitée. Or, il se trouve que j’ai un copain à la fac qui adooooore Friedrich (oui, mon ami a un problème), qui est bien plus calé sur le sujet que moi, et qui a accepté d’écrire un article pour vous l’expliquer plus dans le détail (il  a des goûts bizarres mais il est sympa héhé) ! Le billet devrait paraître d’ici quelques temps. Prenez celui-là comme un avant-goût de ce qui vous attend ! (NON. FUYEZ PAUVRES FOUS.)

Friedrich Nietzsche, donc ! En plus d’être l’un des moustachus les plus célèbres avec Chaplin, Magnum et Brassens, le bonhomme est un philosophe, philologue et poète allemand du XIXe siècle. Il est aussi réputé pour avoir beaucoup trop de consonnes dans son nom. Continue reading

Liebster Award

Aloha ! Voici un article un peu spécial, pour vous faire patienter avant le prochain « Je veux comprendre » qui portera sur… non, je vais vous laisser la surprise ! (Oui, je suis d’une cruauté sans nom. Je sais.)

Ibidou, la gentille personne à la tête du blog du même nom (clique ici pour accéder au bonheur) m’a nominée au questionnaire nommé « Liebster Award ». Je devrais normalement nominer onze blogueurs/euses moi aussi, mais comme je ne connais personne, je ne vais pas le faire. J’SUIS UNE REBELLE WESH.
J’ai toujours aimé ce genre de questionnaire, du coup je suis carrément jouasse que ça m’arrive. Merci Ibidou ! D’habitude les gens trouvent ça relou, mais moi je suis ravie, je trouve ça rigolo 8D

Continue reading

Je veux comprendre… LA MORALE SELON KANT feat. LE SEIGNEUR DES ANNEAUX

Salut, bande de pantophiles ! Trêve d’acagnardage, on va aborder un thème qui va vous éplapourdir.

Et oui, on parle « encore » de Kant ! Allez-y, cachez votre joie. Oui je vous juge. Sans remord. Pour la forme, on va faire un petit rappel des infos pratiques ! Emmanuel Kant (ou Manu, je le rappelle) a vécu au XVIIIe siècle (1724-1804), dans la Prusse Orientale, à Königsberg plus précisément. C’est un philosophe très influent, qui a mis en place tout un système, mais aujourd’hui on va se concentrer sur sa morale !
Il s’agit d’une morale dite déontologique, autrement dit une morale du devoir. Kant soutient que nos actions sont dictées non pas par l’intérêt (j’accepte de ne pas scalper ma voisine parce que j’ai peur d’aller en prison), mais par le devoir. Nous agissons d’une telle manière car nous le devons. Ce n’est pas la loi qui décide ce qui est moral ou non, et il arrive même que la loi juridique soit immorale selon les critères de Kant ! Voilà qui promet.

Je vous préviens direct, on va parler du Seigneur des Anneaux, l’œuvre magistrale du tout aussi génial J.R.R. Tolkien, et la trilogie fantastique du tout autant badass Peter Jackson. Ça va spoiler sévère. Si vous ne connaissez pas l’histoire, vous pouvez écouter ce jeune chanteur talentueux, qui la résume en 99 secondes. C’est gratuit, c’est cadeau. Mais sérieux… si vous n’avez pas vu les films, qu’est-ce que vous attendez ?! Arrêtez de lire cet article tout de suite et allez les voir. Allez, hop. Je ne me vexerai pas, vous savez. C’est juste une question de priorités.

Continue reading

“OIDIA” n°2 : LES ÉTRANGETÉS DE L’EXTREME

On poursuit notre découverte des vies des philosophes illustres par un numéro guilleret ! Cette fois-ci, on quitte le domaine des morts ridicules pour rentrer de plein fouet dans celui des étrangetés de l’extrême. Au programme : l’ancêtre de Brigitte Bardot, un combat de boxe du troisième âge, le plus grand troll de l’Antiquité, et de vilains cauchemars. Du bonheur en barre.

Continue reading

After the Dark : navet ou film de génie ?

Aujourd’hui, petit moment détente avec un film trop peu connu selon moi ! Accrochez-vous les cocos, on va parler d’After the Dark.
Sorti en 2013 avec pour titre original The Philosophers (titre qui est bien mieux adapté au film et à ce qu’il veut faire passer selon moi), After the Dark est un “petit” film qui je crois n’a pas trop fait parler de lui. Pour tomber dessus, il faut vraiment le vouloir ! (Ou taper “film + philosophie” en mots clés dans Google. Aussi.)

Synopsis : Dans une école internationale à Djakarta (Indonésie), un professeur de philosophie propose une expérience de pensée à ses élèves. Dix d’entre eux sont désignés pour intégrer un bunker et élaborer une stratégie pour sauvegarder la race humaine en cas de désastre nucléaire. (Ambiance.)

Continue reading