Je veux comprendre… LA MORALE SELON NIETZSCHE feat. DRAGON BALL Z [Introduction!]

Coucou les copinous ! Après avoir parlé de Kant et de sa fameuse morale déontologique, je me suis dit qu’il serait intéressant de poursuivre sur ce thème, mais avec un autre philosophe ! Or, il se trouve que j’avais très très envie de vous parler de Nietzsche, et… bon, ok : en fait j’ai écrit un exposé sur la morale Nietzschéenne qui ne m’a pas servi en L1 (j’étais tellement vénère olala vous auriez vu ça), du coup vous m’offrez l’occasion de le réutiliser ici. Comme quoi, ma nuit blanche de travail acharné n’aura pas été vaine. Vous me réchauffez le cœur, les amis. Merci. ❤
Petite précision ! J’ai beau avoir bouffé du Nietzsche pendant tout un semestre (plus jamais ça BORDEL #suicide #nausée #jenpeuxplusdumoustachuhelpme), ma connaissance du bonhomme reste limitée. Or, il se trouve que j’ai un copain à la fac qui adooooore Friedrich (oui, mon ami a un problème), qui est bien plus calé sur le sujet que moi, et qui a accepté d’écrire un article pour vous l’expliquer plus dans le détail (il  a des goûts bizarres mais il est sympa héhé) ! Le billet devrait paraître d’ici quelques temps. Prenez celui-là comme un avant-goût de ce qui vous attend ! (NON. FUYEZ PAUVRES FOUS.)

Friedrich Nietzsche, donc ! En plus d’être l’un des moustachus les plus célèbres avec Chaplin, Magnum et Brassens, le bonhomme est un philosophe, philologue et poète allemand du XIXe siècle. Il est aussi réputé pour avoir beaucoup trop de consonnes dans son nom. Continue reading

Advertisements

“OIDIA” n°2 : LES ÉTRANGETÉS DE L’EXTREME

On poursuit notre découverte des vies des philosophes illustres par un numéro guilleret ! Cette fois-ci, on quitte le domaine des morts ridicules pour rentrer de plein fouet dans celui des étrangetés de l’extrême. Au programme : l’ancêtre de Brigitte Bardot, un combat de boxe du troisième âge, le plus grand troll de l’Antiquité, et de vilains cauchemars. Du bonheur en barre.

Continue reading