Je veux comprendre… L’INCONSCIENT FREUDIEN feat. Wolverine

Salut, bande d’andouilles ! (Ceci est affectueux. Je traite mes potes de crétins à longueur de journée. Vous êtes prévenus.) Comme ça commençait à faire longtemps, je sors de mon sommeil dogmatique (#private joke) pour vous pondre un petit article pas piqué des hannetons ! (Oui, j’utilise des expressions de vieilles personnes. Et alors ? Ne me jugez pas.) Non, en vrai, j’ai eu pas mal d’examens à la fac, donc révisions, relectures, séances de yoga inefficaces, nuits plutôt courtes, cocaïne, gardes à vue, fuites au Mexique, les bêtises habituelles (cette vanne va beaucoup trop loin). Peu de temps pour vous ! Je vous présente mes plus plates excuses. Mais je me rattrape ! Je vous ai préparé un sujet un peu sympa et pas trop relou. Vous voyez, je pense à vous. Quand même.

Bref ! Aujourd’hui, on va parler d’un monsieur un peu marrant mais qu’on sait pas trop si on peut rigoler franchement ou pas. Il continue de faire verser beaucoup d’encre, au point où on considère souvent qu’il y a deux types de personnes : ceux qui boivent ses paroles comme s’il avait battu la Nouvelle-Zélande en quart de finale de Coupe du Monde de rugby, et ceux qui soutiennent qu’il dit n’importe quoi. Bon, il y a aussi les petits malins qui font des blagues graveleuses un peu discutables sur l’inceste (non, pas comme dans Game of Thrones, non), mais on ne va pas en parler. Parce que nous sommes des gens sérieux et respectables. Alors accrochez-vous les bouseux (<3), aujourd’hui on va parler de Freud !

Continue reading

Je veux comprendre… L’EPICURISME D’EPICURE feat. Baloo

Note : l’Épicurisme est un courant philosophique qui a rassemblé une multitude de penseurs, comme Lucrèce, pour n’en citer qu’un. Toutefois pour cet article, j’ai choisi de me concentrer sur son créateur, Épicure lui-même. Enjoy !


« Salut bande de rodomonts ne manquant pas de sémillance ! Aujourd’hui, nous allons parler d’Épicure !
– Oh non, j’ai horreur des aiguilles ! »

D’Épicure… des piqûres… pardon.

L’Épicurisme tient son nom de son créateur, Épicure (341-270 AV. J.-C). Épicure a vécu à une époque où la philosophie grecque était déjà à son apogée, puisqu’il est arrivé après Platon et Aristote. Mais ce n’est pas pour autant que le jeunot arrive après la bataille !
La philosophie Épicurienne est axée sur l’idée que la paix de l’esprit et la tranquillité sont le but de l’existence et composent le bonheur. Il nomme cela « ataraxie » (du grec αταραξία / ataraxia, qui signifie « absence de trouble »).
Il faut savoir que l’Épicurisme est la toute première philosophie hédoniste ! Et l’hédonisme, c’est considérer que le plaisir est le but de l’existence. Toutefois, cet hédonisme épicurien reste très modéré. On va voir pourquoi !

L’Épicurisme considère que la philosophie est un moyen de mieux vivre, à tel point qu’Épicure la compare à un remède. Ce courant de pensée a pour objectif de dissiper les « terreurs de l’esprit » : la peur des dieux, de la mort, de la douleur… en gros, rejeter tout ce qui nous cause du soucis !

La philosophie Épicurienne que nous allons découvrir dans cet article est en grande partie dictée dans une lettre d’Épicure, la Lettre à Ménécée.
C’est bon, vous êtes prêts ? C’est parti !

Continue reading