Dark Vador est-il une personne humaine ?

J’ai eu le plaisir d’assister à une conférence donnée par Madame Bettina Couderc lors du colloque « La disparition du corps : notre avenir est-il biotechnique ? » organisé par l’Institut Catholique de Toulouse, ce 23 mars. Sa présentation portait sur la personne humaine, sur le propre de l’Homme et mêlait questionnement philosophique, biologique et références à l’univers de Star Wars, plus précisément à Dark Vador. Son propos m’a beaucoup plu, c’est pourquoi je propose de poursuivre cette réflexion dans un article. Je trouve intéressant de réfléchir à la définition de la personne autrement qu’à partir des concepts de personne morale, juridique ou consciente. Effectivement, si Mme. Couderc s’est attaquée à ce sujet, c’est bien sous l’angle de l’augmentation de l’Homme : un homme augmenté n’ayant plus grand chose à voir avec l’être humain tel que nous le comprenons peut-il encore être considéré comme une personne ?

  • Les origines de Vador

Star Wars est un univers riche, rassemblant de nombreux personnages originaux et tous différents les uns des autres : des humains (qui ne semblent guère différents de ce que nous sommes aujourd’hui), des extraterrestres, des robots et intelligences artificielles, mais aussi des hommes augmentés. Dark Vador en est d’ailleurs un !

tumblr_mxawuuff6w1qmo5jpo4_250En effet, lors d’un bataille difficile l’ayant opposé à son mentor sur la planète Mustafar, les jambes de Vador (autrefois Anakin Skywalker) furent coupées ainsi qu’un bras, son corps recouvert de brûlures et de cicatrices. Rappelons aussi que lors d’un précédent combat, il avait déjà perdu un avant-bras, remplacé par une prothèse mécanique.
Réparé par des droïdes médecins, Vador obtient une armure médicale lui permettant de récupérer ses facultés motrices, mais la réparation n’est pas seulement externe. (A gauche : L’Empereur retrouve Anakin dans un sale état).

Voici ce que dit le wiki officiel de la saga à propos de la réparation du corps d’Anakin :

Des plaques de duracier, visibles celles-là, étaient posées sur ses tibias, tronc et épaules. Les os de son cou furent fixés sur une structure de soutien artificielle remplaçant le sternum endommagé. De fines formes incurvées reliaient les vertèbres de la nuque aux épaules et à la partie supérieure du dos. Un câble épais entrait dans le torse de Vador au niveau du ventre, à l’emplacement d’un boîtier de contrôle. Celui-ci était connecté à un lien associé au foie, et partant d’autre part pour réguler les fonctions pulmonaires et cardiaques. On pouvait aussi, via ce boîtier, consulter son état de santé actuel via un pack informatique. Parallèlement, la ceinture de Vador était munie de deux autres plus petits boîtiers de fonction, celui de droite étant le système de régulation de la température et celui de gauche le senseur d’amplification audio. Ses voies respiratoires avaient en effet été obstruées et ses alvéoles pulmonaires endommagées par les gaz empoisonnés des volcans de Mustafar. Un respirateur puissant, doté d’une fonction autorégulatrice et d’une fonction « manuelle » fut donc placé.

Comme nous le voyons ici, la prise en charge du corps de Vador se fait jusque dans ses organes : c’est son corps tout entier qui est modifié, réparé. Plus encore, c’est cette armure qui le maintient en vie, notamment avec le respirateur qui y est intégré. Mais est-ce bien tout ? En effet, l’armure médicale des robots chirurgicaux de l’Empire élève la stature de Vador à plus de deux mètres, et lui confère une force spectaculaire qu’il ne possédait pas autrefois, lui permettant de soulever un homme adulte à une main. En ce sens il ne s’agit pas seulement de redonner au personnage toutes ses facultés, mais bel et bien d’augmenter ce même potentiel. Dark Vador est donc un homme augmenté, au sens où ses limites ont été surmontées par des moyens artificiels et technologiques.

La question simple qui se pose désormais est celle-ci : Dark Vador peut-il toujours être considéré comme une personne humaine ?

Cette interrogation est légitime : que penser en effet d’un individu réparé, augmenté, composé à plus de 50% d’une machinerie complexe, faite de métal et de plastique ? Il ne subsiste plus grand chose du corps humain d’Anakin Skywalker en Dark Vador.  Son intégrité physique a été nettement modifiée au point de faire de lui un homme-machine surpuissant. Un surhomme.

Mme. Couderc rapporte avoir lancé un sondage non officiel dans son entourage afin de recueillir diverses opinions. La plupart des témoignages s’accordent pour dire que malgré sa composition artificielle, Dark Vador est toujours un être humain. Autrement dit l’intégrité physique d’un individu ne conditionne pas son appartenance au rang des personnes humaines : il ne suffit pas d’avoir un corps de chair et d’os pour être une personne humaine, il faut encore répondre à d’autres critères. Dans le cas d’un individu au corps recomposé artificiellement, on peut envisager que ces implants font partie du corps. Plus encore : ils sont le corps. Nous connaissons tous une ou plusieurs personnes avec une ou des prothèses : une prothèse de jambe pour compenser une agénésie, de main pour compenser une amputation… et bien sûr, avec des lunettes ! Les considérons-nous moins humains pour autant ? Probablement pas : nous les saluons et leur témoignons le même respect, et reconnaissons leur dignité comme nous le ferions pour n’importe qui.

  • Les cyborgs

Cela ne pose donc pas de problème si la personne a une prothèse de jambe. Ni même deux prothèses. Et avec une main en plastique ? Non, cela ne changer rien. Et tout cela, plus un œil bionique ? Et des organes issus d’une impression 3D ? Et si tout son système interne n’était en vérité qu’une complexe machinerie faite de métal et de plastique, et si ses poumons n’étaient que des soufflets, mus par une batterie interne ? La question n’est peut-être pas de savoir si un homme modifié cesse d’être une personne humaine : il faut peut-être plutôt se demander à partir de quand son humanité est remise en question.

maxresdefault

Les cyborgs sont des êtres humains ayant reçu des greffes plus ou moins importantes de parties mécaniques ou électroniques, voyant leurs capacités modifiées et augmentées. (Ci-dessus, le personne Cyborg, tiré du film Justice League (DC Comics), qui est majoritairement robotique.)

La question de savoir si les cyborgs sont des personnes humaines est légitime, car la frontière entre l’être augmenté qu’ils représentent et le pur robot semble très fine. Qu’est-ce qui les distingue encore, hormis le fait que le cyborg possède encore un cerveau proprement humain ? Est-ce que c’est précisément cet intellect « naturel » qui ferait du cyborg une personne humaine, contrairement au robot, dont l’intelligence ne serait finalement que le résultat d’une production conduite par un autre ?

J’ai trouvé cette piste de réflexion très intéressante, d’autant plus lorsqu’on la rapproche de la thématique de l’homme augmenté.

Imaginer un cyborg de nos jours semble encore relever de la science fiction, même si certaines innovations vont déjà dans ce sens : prenons l’exemple de Neil Harbisson, cet artiste connu pour être le premier homme cyborg. Atteint d’une rare pathologie le rendant incapable de percevoir les couleurs, il se fait greffer un œil cybernétique en 2004 qui traduit les fréquences lumineuses en ondes sonores, ce qui lui permet d’entendre les couleurs. Son statut de cyborg est officiel et inscrit sur son passeport. (A gauche : Neil Harbisson.)

Nous sommes peut-être encore loin de l’homme-machine, mais la possibilité que l’évolution de prothèses toujours plus performantes conduise à un résultat s’en approchant semble désormais moins farfelue. C’est à ce moment là que la question de ce qui fait le propre de la personne humaine se posera aux philosophes et aux juristes.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s